Provoquer un accouchement avec l'huile de ricin

Provoquer un accouchement avec l'huile de ricin

Durant bien des siècles, l’huile de ricin a été utilisée en tant que laxatif naturel. Les sages-femmes de l’époque l’utilisaient pour déclencher les accouchements qui mettaient du temps à se produire. Aujourd’hui, de nombreux médicaments ont pris sa place dans la médecine moderne, mais elle reste très utilisée dans certaines parties du globe, notamment en Afrique et dans de nombreux pays tropicaux.

Le déclenchement du travail avec l’huile de ricin

L'huile de ricin agit très rapidement dans le déclenchement de la grossesse. Dès que les quelques gouttes d’huile ingérées par la femme enceinte atteignent les intestins, il faut compter entre une à trois heures pour que les contractions commencent. Ce temps de réaction varie d’un sujet à un autre, selon la quantité d’huile de ricin utilisée et la méthode d’administration.

Cette propriété de l’huile de ricin s’explique par ses capacités laxatives naturelles. Son contact avec les parois lisses des intestins de la femme prête à accoucher met en route les contractions des muscles de l’utérus. C’est ainsi que le travail débute.

Il convient de noter qu’aucune étude scientifique n’a prouvé que l’huile de ricin marche sur toutes les femmes enceintes. En fait, seuls le bouche-à-oreille, l’expérience vécue de plusieurs femmes à travers les âges et de par le monde nous confirment ces vertus.

La méthode d’utilisation de l’huile de ricin pour déclencher l’accouchement

Pour avoir les effets escomptés, c’est-à-dire le déclenchement des contractions, il faut ingérer la bonne quantité d’huile de ricin et au bon moment. Comptez 60 millilitres de cette huile, soit deux cuillérées à soupe environ, pour lancer les contractions. Prenez la dose deux fois, à 12 heures d’intervalle. Si le goût ne vous plait pas, mélangez la dose avec un peu de jus d’orange.

Avec la bonne dose d’huile de ricin, la manifestation des effets secondaires due à sa consommation sera moins pénible. Par précaution, n’ingérez jamais de l’huile ricin avant une grossesse à terme, en d’autres termes après 39 semaines.

Les désagréments de l’utilisation de l’huile de ricin

Bien que l’huile de ricin soit la meilleure solution pour déclencher le travail d’une femme enceinte, son utilisation – surtout sans précaution – peut avoir des effets secondaires sur la personne. On recense par exemple des cas de diarrhée aiguë et de crampes abdominales lors de prise à grande dose. Viennent aussi avec ces maux, des crampes musculaires. Le corps réclamera aussi une bonne réhydratation, car en cas de diarrhée, il faudra boire beaucoup d’eau.


0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

7435